Comment se préparer aux concours des écoles de Management ?

écoles de Management

Les écoles de managements demandent des qualités très divers et des niveaux de préparation élevés.
Il est important de saisir d’abord l’essentiel de ce que l’on attend d’un candidat à une école de commerce ou une école de management. 

Concentration et organisation : les clés du succès

Les concours d’entrée dans les grandes écoles sont faits de telle manière que l’étudiant sera jugé sur sa capacité de réflexion, de concentration, sa logique et sa manière d’appréhender les différents problèmes qui s’offrent à lui. Il sera alors essentiel de se focaliser sur la réussite des épreuves types du Tag Mage ou encore Tag 2 selon les appellations.

La note de synthèse, pratique et discipline

Dans les différentes matières abordées il est primordiale pour une bonne réussite d’axer sa compréhension des épreuves et des problèmes autour de la méthodologie. Celle-ci doit être parfaitement assimilée pour pouvoir surmonter les différents problèmes. L’épreuve de la note de synthèse est l’illustration parfaite de ces enjeux. En elle-même, elle ne requiert aucune connaissances particulières, mais il n’en reste pas moins primordial de s’y préparer longtemps à l’avance. Il ne faut surtout pas croire que le fait qu’il n’y ait pas de cours à apprendre laisse la possibilité pour l’étudiant de ne rien réviser. Il est nécessaire de lire plusieurs méthodologies indicatives, de pratiquer l’épreuve à plusieurs reprises. Quelques techniques communes aux différents concours des grandes écoles peuvent être utilisées, comme le fait de s’habituer à synthétiser des textes ou articles en quelques lignes, de résumer des textes en faisant ressortir à travers un plan l’essentiel du sujet traité. Le tout est de montrer son esprit synthétique, sans donner son avis personnel, mais en présentant froidement les enjeux du thème abordé. Cette épreuve ne nécessite rien d’autre que de la pratique, de l’habitude et une bonne maitrise de la langue française.

Le français, les mathématiques, l’anglais : une pratique personnelle à tout moment à partir de la décision de préparer une école de management

Les épreuves de mathématiques nécessitent une forte capacité au calcul mental, puisque la calculatrice est interdite. Il est nécessaire de s’organiser pour s’habituer à procéder ainsi. Si l’épreuve est impressionnante et peut faire peur, il est possible d’accoutumer son cerveau à l’exercice, et il est conseillé de se passer dès le début de la préparation de la calculatrice pour tous les calculs qu’il faudra faire. Il peut être intéressant de se trouver quelques techniques bien personnelles, comme le fait d’apprendre par cœur les nombres au carré jusqu’à 20, ou les différentes techniques de calcul de base que l’on peut avoir oublié très rapidement, comme le fait de poser des opérations complexes et de les résoudre à la main. Il ne faut ainsi pas négliger la technique de la division euclidienne, tout comme poser directement toutes multiplications plus difficiles à faire de tête.
De même pour les épreuves de français : il est nécessaire de s’y préparer un moment à l’avance, en s’habituant aux différentes questions, pour ne pas être surpris le jour J. De nombreuses questions reviennent souvent, il est alors bénéfique de pratiquer pour s’améliorer. Lire des œuvres complexes permet évidemment de s’habituer aux tournures de phrases les plus élaborées, et peut être une bonne technique pour se préparer à l’épreuve sur son temps libre.
L’épreuve d’anglais peut également impressionner du fait de son exigence. Il s’agit d’avoir un niveau en langue suffisamment bon pour obtenir une note correcte dans les épreuves de TOEIC/TOEFL, ou autres examens de ce même type. Ces épreuves requièrent une bonne maitrise de la langue anglaise, nécessité absolue dans les écoles et les métiers du management. L’intérêt est encore une fois la pratique, il faut lire des textes en anglais, des coupures de presse, ou autres articles. De nombreux journaux proposent des analyses de l’actualité qui permettra de gagner une bonne dose de vocabulaire. La lecture de ces articles se fera avec une feuille sur laquelle noter tout le vocabulaire inconnu permettant de gagner en autonomie pour parler de tous les sujets. Il est possible également d’apprendre par cœur, en plus d’un vocabulaire varié, différentes formules toute faites pour introduire des idées, présenter de manière logique un plan, ou encore tirer des conclusions.

Les épreuves orales et les entretiens : avoir un regard objectif sur soi-même

Concernant les entretiens de motivation et les épreuves orales, épreuves que l’on retrouve aussi bien dans la préparation de l’entrée dans une école de management ou dans une école de commerce, il est fondamental de s’y préparer longtemps à l’avance. Il n’est pas simple du tout de parler de soi et d’avoir suffisamment de recul pour s’analyser soi-même. Se préparer devant un public ou même devant sa glace permettra de voir tous les tics de langage, les habitudes, le langage corporel dont on ne se rend parfois pas compte du tout. Se filmer permet de s’analyser et de se rendre compte de l’image que l’on renvoie.

Informations complémentaires

Il existe de très bons centres de préparation aux concours des grandes écoles. On peut citer celle de PGE-PGO dont l’engagement est le suivant : « admis ou remboursés » https://www.pge-pgo.fr/

En 2017, 98.9% ont été admis à une école du concours Passerelle 1