Ecole de commerce et de management en alternance en Ile-de-France

management en alternance

Publié le : 13 avril 20205 mins de lecture

Pour toute École de Commerce, le passage en entreprise durant le cursus est obligatoire. Ce sont les « stages », nécessaires pour acquérir de l’expérience professionnelle et pour compléter ses bases théoriques. Il existe une formule plus poussée que les stages, l’alternance ou l’insertion professionnelle dans une entreprise en parallèle avec les cours théoriques. Beaucoup d’écoles de commerce et de management sur l’Île-de-France proposent cette possibilité aux étudiants. Si vous avez encore des doutes sur les ombreux avantages de cette formation, cet article pourra vous éclaircir les idées.

Pourquoi choisir l’alternance en école de commerce et de management ?

Ce type de formation vous permettra d’avoir une insertion plus facile dans le monde du travail. L’école de commerce en alternance vous donne de solides expériences professionnelles et des responsabilités. Ainsi, même si vous n’êtes qu’un jeune diplômé, vous êtes en droit de prétendre à un salaire supérieur à la moyenne. Une alternance en école de management rend votre apprentissage plus concret. Vous allez découvrir tout au long de votre formation les différents univers et secteurs d’entreprise et fera de vous un expert dans votre spécialisation. Il est même possible que votre entreprise d’accueil vous propose un CDI après l’obtention de votre diplôme.

Cette formule vous aidera dans le financement de vos études. L’année entière pour une école de commerce à Paris est dans les environs de 10 000 €. Avec cette modalité, en fonction du contrat établi par votre employeur, les frais de votre formation peuvent être pris en charge partiellement ou totalement.
Dans le cas où l’étudiant est salarié par l’entreprise, il sera rémunéré en plus de la prise en charge de ses frais de scolarités. Le site ascencia-business-school.com/ vous aidera à y voir plus clair à ce sujet.

Pour vos études de commerce et management en Alternance, quelle formule choisir ?

En premier lieu, il y a ce qu’on appelle le contrat d’apprentissage. Vous serez sous un contrat de travail ; ce qui fait de vous un salarié de l’entreprise. Vous aurez un salaire de 41 à 78 % du SMIC qui sera déterminé par votre âge et votre niveau d’études en business school. Pour cette formule, l’alternant doit recevoir un encadrement de son métier par son employeur et suivre 400 heures de formations. Si cela ne vous convient pas, il y a aussi le contrat de professionnalisation. Vous serez aussi un salarié avec un contrat de travail.

Un contrat pour les étudiants âgés de 16 à 25 ans où l’alternant signera un Contrat à Durée Déterminée (CDD), dans les environs de 12 à 24 mois. La rémunération varie de 65 à 80 % du SMIC. En dernier recours, vous pouvez choisir la convention de partenariat ou convention de stage alterné. Cette dernière vous permettra de garder le statut étudiant. Vous serez indemnisé de 30 % du SMIC, mais pas nécessairement. Dans ce cas-ci, l’entreprise n’est pas dans l’obligation légale de vous rémunérer. 

Comment trouver son entreprise d’accueil ?

D’abord, il faut trouver l’entreprise en question. Pour se faire, il faut élaborer un plan à l’avance, se tenir au courant des entreprises qui offrent cette possibilité. Pour optimiser votre recherche, demandez-vous quel secteur et quel type d’entreprise correspondent à votre profil. Utilisez tous les ressources à votre disposition pour augmenter vos chances ; que ce soit les offres dans les journaux, le web, votre réseau personnel. Ne négliger aucune entreprise, même les petites entreprises de moins de 60 salariés. Parfois, ce sont ces entreprises qui concluent ce genre de contrat. Pensez à demander une recommandation à vos professeurs ou à vos anciens employeurs, leurs bonnes impressions peuvent faire la différence. Il est également possible de vous référer auprès de l’école de management de votre formation pour trouver une entreprise.

Une fois l’entreprise trouvée, pour optimiser votre candidature, il vous faut maintenant séduire les recruteurs par votre profil. Le but est d’établir un CV efficace ; c’est-à-dire qui regroupera tous vos diplômes, vos compétences linguistiques (avec diplôme si vous en avez), vos expériences professionnelles et même vos hobbits et passion. Le but est avant tout de mettre en avant vos atouts, tant professionnels que personnels. Pour la lettre de motivation, c’est ce qui va compléter votre CV, mais aussi donnera un aperçu au recruteur sur votre personnalité. Le plus important est de résumer le tout en une seule page.

Plan du site